Shri Sockalingum Meenatchee Ammen Kovil

A Propos du Shri Sockalingum Meenatchee Ammen Kovil

Le Shri Sockalingum Meenatchee Ammen Kovil, communément appelé Kaylasson, situé à la périphérie Nord de Port-Louis, est le principal édifice religieux des tamouls de foi hindoue à l’île Maurice. Ce temple d’architecture dravidienne dédié au dieu Shiva est l’un des temples les plus impressionnants de l’île.

Patrimoine national, il offre une véritable occasion de découvrir la culture tamoule dans toute sa splendeur; ses statues finement travaillées, son assortiment de couleurs et ses bas-reliefs témoignent du dévouement et du savoir-faire des artisans et autres ouvriers venus d’Inde en 1854.

Le Meenatchee Ammen Kovil est le principal lieu de rituels et de célébrations religieuses lors du Thaipoosam Cavadee – l’une des plus importantes fêtes tamoules, commémorant la victoire de Muruga, fils de Shiva, sur le mal. Le dieu porte une célébration mensuelle en son nom mais la célébration la plus importante est celle du mois de Thai (Janvier – Février), le Thaipoosam Cavadee. La fête est précédée par dix jours d’abstinence et de jeûne.

Architecture du temple Kaylasson

La tour du temple Kaylasson est similaire à une pyramide, le gopuram, se distingue au loin par son imposante architecture. L’édifice, construit dans le respect des normes hindoues et dravidiennes, se conforme à l’exigence selon laquelle le plan du kovil (temple) doit évoquer la forme d’un corps humain. Ses six stations symbolisent les différents organes, les principaux étant le cœur et la tête, le lotus aux mille pétales représente quant à lui le sommet du corps humaines, la tête. Le kovil met ainsi en avant la croyance tamoule selon laquelle le corps est un temple que chaque dévot se doit de garder pur et sain.

Le kovil reste une véritable œuvre d’art. Présentant des fresques et bas-reliefs aux couleurs éclatantes, le kovil accueille des représentations de diverses divinités, des dieux les plus connus du panthéon hindou à des divinités villageoises plus spécifiquement dravidiennes telles que Madurai Veeran. Il est aussi suggéré que, lorsqu’on relie les différents dômes du complexe, on trace le caractère tamoul représentant le son Ôm, celui de la méditation. Plusieurs autres sanctuaires sont d’ailleurs présents dans le lieu, chacun dédié à une divinité particulière ou aux neuf planètes du système solaire.

Le complexe comprend également un somptueux vestibule appelé Artha Mandapam ainsi que la Pierre d’une seule Venue ramenée d’Inde par les premiers artisans et maçons venus à Maurice spécifiquement dans le but de construire ce temple.

Construction du Shri Sockalingum Meenatchee Ammen Kovil

C’est en 1854, suite à la sévère épidémie de choléra qui toucha l’île, que les commerçants et négociants tamouls de Port-Louis se décidèrent d’ériger un temple consacré au dieu Shiva. Pour l’histoire, les travailleurs engagés avaient dans leur contrat une clause leur permettant le libre exercice de leur religion et ils construisirent ainsi assez tôt des lieux de prières et des temples afin de célébrer leur culte, mais surtout afin de respecter la doctrine de ne point habiter un lieu sans temple. Le kovil Kaylasson fut construit en plusieurs étapes. Dès 1854, à l’arrivée des artisans indiens, la construction commença. Le temple et ses arcades furent consacrés en 1860. Après l’aboutissement du vestibule, en 1868, les artisans retournèrent en Inde.

Infos Pratiques sur Shri Sockalingum Meenatchee Ammen Kovil

Les Consignes:

  • Portez des vêtements décents lors de vos visites.
  • Respectez le silence et le recueillement de ceux présents.
  • Restez respectueux des coutumes et des rites en tout temps.
  • Il est de coutume d’enlever ses sandales/chaussures en entrant dans ce lieu de prière.