Pagodes de l’île Maurice

Informations sur les Pagodes de l’île Maurice

La Pagode Choy Shun

L’histoire de Choy Shun remonte à un siècle. D’abord construite en bois, elle a été détruite et rebâtie en béton en 2007. Les matériaux servant à la construction des pagodes traditionnelles en Chine sont onéreux. L’architecture traditionnelle coûte très cher à Maurice. En Chine, le plan est confié à des architectes et la construction aux ouvriers chinois.

La Pagode Tien Tan

Dans les environs de Marie Reine de la Paix, à la rue Justice se dresse le Tien Tan, un bâtiment octogonal érigé en 1951 par les Hakka, au pied de la chaîne de montagnes Moka. Le bouddhisme chinois considère les montagnes comme sacrées. En Chine, elles sont considérées comme des portes d’entrée vers le ciel. Le Tien Tan est l’unique réplique dans l’océan Indien du “Temple of Heaven” de Beijing (Temple du ciel). Dans ce temple aux trois terrasses dédiées au Dieu du Ciel, on y implore et on y vénère le ciel. Les trois terrasses de l’autel du ciel Tien Tan symbolisent les trois niveaux du monde: le ciel, la terre et l’humanité.

La Pagode Poo Chee See

La pagode Poo Chee See est située à la rue Volcy Pougnet (rue Madame). Elle abrite une multitude de divinités: le Bouddha, le Vee Don Bhusa, le Kwan Yim Bhusa et Pao Goung, le justicier à qui l’on demande protection. Une autre salle est celle des 18 disciples du Bouddha. Elle renferme aussi la déesse de la miséricorde représentée avec mille bras ainsi que le temple des 1000 bouddhas. Et sur le toit, un grand Bouddha offert par le gouvernement de la Thaïlande.

La Pagode Kwan Pin

La pagode Kwan est située à la hauteur du rond-point du Caudan, elle est gardée par le gérant de la pagode qui réside dans un pavillon annexé. Dans cette pagode centenaire, les offrandes sont composées de fruits, de gâteaux mais aussi de chair.