Eid Ul-Fitr

Près d’un milliard de personnes à travers le monde se livrent à un jeûne pendant le Ramadan, qui constitue l’un des cinq piliers de l’Islam. A l’île Maurice, cette période de jeûne est un temps particulier de dévotion pour les Mauriciens de foi musulmane.

La signification de ce jeûne ne porte toutefois pas de caractère pénitentielle (à l’opposé du carême chrétien), elle est au contraire focalisée sur la maîtrise des instincts. Ce mois sacré préconise le besoin de nourrir les besoins spirituels en limitant le temps normalement dévoué à subvenir aux besoins physiques – ne pas manger ni boire, s’abstenir aussi de tout plaisir charnel, pour se consacrer principalement à la méditation et à la prière.

Le Ramadan à l’île Maurice

Les Mauriciens de foi musulmane se livrent à un jeûne complet à longueur de journée – le croyants se lèvent tôt le matin pour se nourrir et s’hydrater pour la journée et effectue la première prière.

La journée de jeûne s’achève en suite avec l’iftar après que l’ultime prière a lieu à la tombée de la nuit, avant que le cycle ne reprenne le jour suivant.

A l’île Maurice, l’iftar est généralement un grand rassemblement en famille et entre amis pour partager un copieux repas dans la joie et la bienveillance.

L’Eid Ul-Fitr à l’île Maurice

Chez la plupart des familles mauriciennes, les préparatifs de l’Eid Ul-Fitr débutent la veille, dès que la visibilité de la lune est officiellement proclamée par la Jummah Mosque. Tout le monde s’y met pour s’assurer que tout soit impeccable le jour J – le grand ménage, la préparation des pâtisseries, les séances de prières, les habits neufs, le mehendi et l’incontournable biryani entre autres.

Le jour de fête, férié a l’île Maurice est célébré dans l’allégresse par les Mauriciens, avec une séance de prière tôt le matin. Le jeûne est de ce fait clos par des prières, des visites entre proches et des échanges de délicatesses en guise de bonne foi.